ZE Hôtel: un repaire d’artistes

Notre hôtel affectionne tout particulièrement l’art et nous sommes très fiers des œuvres que nous avons pu prendre sous notre aile. Que vous soyez à la réception, entrain de prendre votre petit-déjeuner ou bien dans votre chambre, chaque tableau ou photographie a été choisi avec goût.

Voici donc un article sur quelques artistes présents dans notre établissement, nous avons glané quelques informations sur leur travail comme sur leur dynamique: enjoy!

 

Poolside gossip, Slim Aarons

Aarons rejoint la Californie après la seconde guerre mondiale et commence à photographier des célébrités idéalisées, dans des endroits magnifiques, à la manière de natures mortes. Il n’a jamais eu besoin de faire recourt à quelconque styliste, maquilleur…privilégiant les effets de la lumière naturelle. Aarons a bâti sa carrière sur ce qu’il appelle « photographier des gens attirants faisant des choses attirantes dans des endroits attirants ».

 

 

 

 

Stalker III, Andreas Kock

 

 

Cette photo est issue d’une série de quatre tirages sur le même thème, réalisés en 2007. Initialement ces photos devaient servir pour un éditorial de mode. Kock est un artiste connu pour ses photos dramatiques, remplies de couleurs riches, d’énergie et de tension… un peu à la manière d’un thriller.

 

 

 

 

Des années 1990 à aujourd’hui, le photographe Olaf Martens a produit des reportages photos, des editos ainsi que des photos de mode pour des magazines de grand luxe. Le sujet de prédilection de Martens reste la femme : souvent dénudée, malgré la dimension érotique de la photo elle n’est jamais objet. Il retranscrit le charme, le pouvoir féminin sans pour autant l’abaisser à une simple paire de jambes, il tente à sa manière d’aller au-delà des représentations clichées.

 

 

Spiderman, 36 ans, nettoie les pare-brises et Batman, 33 ans, Pompiste de nuit par Benjamin Béchet

Benjamin Béchet est un photographe documentaire engagé (français)et licencié en histoire. Il est à l’origine

d’un travail artistique qui bien que prêtant à sourire, mais dont les productions ne sont jamais naïves, plutôt engagées et profondes. Ces deux photographies sont issues d’une série appelée « Je suis Winnie L’Ourson ». Une réflexion sur l’identité, la stigmatisation de l’Autre, en mettant en scène des personnages fictifs et où se mêlent peurs et contradictions. « Une personne n’est jamais ce que nous en voyons, mais toujours quelque chose de plus complexe et en mouvement, que chaque identité est partielle, que nous sommes tous, un, aucun et cent mille ».

Fatigué par sa longue journée de travail Spiderman se repose sur les abords de la route. Tenant un essuie-glace dans sa main droite, il a été photographié alors qu’il attendait son prochain client de la journée.

Le métier de Batman a été rendu public, pompiste de nuit. Le super 

héro est entrain de servir une jeune femme conduisant une belle BMW décapotable. Visiblement étonnée, la conductrice ne cache pas son regard témoignant de ce sentiment.

 

 

Inspirée par les peintures Pop-art, des artistes comme Lichtenstein,R.H.Newton, David La Chapelle, Dweck, Haring …mais également tirant son énergie des illustrateurs de pin-ups, Cécile de Plaisance travaille énormément avec les poupées Barbie. Dans une société aux normes

contrôlées, la femme est perçue comme un objet de désir, elle va au-delà du mythe de la « femme-objet », bien que souvent dénudées, ses œuvres sont une sorte d’appui pour la liberté des femmes dans le monde entier (et notamment la liberté de se dévoiler ou non…ce qui importe est le choix de la concernée). « Une femme peut en cacher une autre », on comprend alors mieux la dynamique de son travail minutieux : aux alentours de 50 heures de travail par photo. Cécile de Plaisance travaille avec des impressions lenticulaires, superposant des images qui permettent donc ces différences selon les angles de vue.

 

 

 

 

Jordi Gomez mixe un cocktail de glamour, fun et sex-appeal dans ses photographies, il a travaillé pour la mode, la publicité des photos plus “lifestyle” et intimes.

Il était photographe en chef pour le journal Pacha Magazine et a évolué de reportage, à photos de mode, à prises d’architecture aux intérieurs, de portrait à la nature.

Il présente ses expositions dans le monde entier, ses créations élégantes et provocantes sont très appréciés du monde de l’art. Il a travaillé pour de nombreux magazines internationaux, de marques du monde entier.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *